Table des matières

Détection de pannes informatiques

Ce guide de dépannage informatique a été conçu par l'association “Nâga” et est à présent géré par l'association "de la graine à l'humus". Chacun est libre de participer à sa rédaction, il vous suffit de nous contacter.

Dans l'idéal, nous pourrions faire de ses notes une application multilingue de détection de pannes, si quelqu'un·e est motivé·e!

Généralités

Un ordinateur essaye de communiquer

D'une manière générale, un ordinateur essaye de communiquer lorsqu'il y a une panne. Cela peut être

  • sur l'écran (parfois très furtivement à l'allumage et en anglais);
  • de manière sonore;
  • en clignotant au niveau du bouton d'allumage.

Si un ordinateur n'arrive pas à communiquer

Si rien de cela ne se passe il faut penser en terme de parcours d'information ou parcours d’électricité. Par exemple, rien ne s'allume à l'écran, L'écran est branché à un câble, lui même branché à une carte vidéo, lui même branché à la carte mère… On vérifie alors ces éléments. Des pannes sont plus fréquentes que d'autres (et selon les modèles.

Aucun indice sur la panne

Enfin, si on n'arrive pas à trouver la panne, il est possible de démarrer en mode minimum. Cela consiste à enlever tout ce qui n'est pas obligatoire au fonctionnement de l'ordinateur. On enlève alors :

  • Les cartes filles (carte son, carte réseau, carte graphique…);
  • On laisse une seule ram (sur l'espace 1);
  • On débranche le disque dur (l'ordinateur démarrera sur l'interface BIOS ou UEFI (le truc moche et minimaliste);
  • et les lecteurs (lecteurs cd / DVD, carte SD, disquette…)

À priori, 3 possibilités :

  1. Si l'interface BIOS ou UEFI ne s'affiche pas, on change la ram (avec une similaire, même fréquence et testée fonctionnelle) et / ou on teste la pile BIOS.
  2. Si ça ne fonctionne toujours pas après l'étape ci dessus, cela à l'air de venir de la carte et on change éventuellement le processeur.
  3. Si l'interface BIOS ou UEFI s'affiche, on remet les composants l'un après l'autre et on rallume l'ordinateur entre chaque ajout.

Acheter un ordinateur

Si votre ordinateur est mort définitivement et que vous désirez en acheter un, il est bon de savoir 2 ou 3 choses.

Les ordinateurs “pro” ont une plus grande longévité. En France, les “professionnels” (institutions, entreprises…) amortissent comptablement leur matériel au bout de 5 ans (ou 3 ans pour certains). Les vendeurs qui fournissent les pros ont souvent une garantie associée (interventions sur matériel) qui est tout le long de cette période et n'ont aucun intérêt à ce qu'une panne se produise. Pour un particulier, 5 ans, à minima, pour un portable est déjà une « bonne » durée de vie par rapport à la moyenne de l’espérance de vie.

Quelques conseils :

  • Demander des conseils à un technicien de votre entourage ou au travail. Un vendeu s'y connaît rarement en technique et essaye surtout de vendre l'ordinateur le plus cher (pour avoir une plus grosse commission), pas le plus adapté à vos besoins et à votre porte-monnaie.
  • L'ordinateur doit répondre à vos besoins. Pour des besoins basiques (traitement de texte, lecture de vidéos, streaming, musique, navigation internet, tableur…), à peu près tous les ordinateurs du commerce font l'affaire (sous Linux). Attention : Cela ne veut pas dire qu'ils tiennent dans la durée !
  • Il n'y a pas de bonnes marques, chaque marque à une gamme pro ou particulier, entrée de gamme (souvent obsolète rapidement) ou gamme plus élevées. Par exemple, pour les pro nous avons, Probook pour HP, Thinkpad pour Lenovo…
  • L'ordinateur doit permettre une maintenance rapide. Pour les portables, ce qui suit est encore plus important. Des ouvertures rapides et avec un minimum de vis à l'arrière doivent permettre un accès rapide aux composants principaux (disque dur, ram et batterie surtout, mais aussi en option, pile, processeur et carte wifi). Cela permet en cas de pépins d'être plus facilement réparables. Beaucoup de modèles extra plats et très design actuellement ne remplissent pas du tout ces critères.

Un problème avec votre ordinateur ? qu'observez-vous ?

L'ordinateur ne démarre pas du tout

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

Si l'ordinateur ne démarre pas (écran noir, aucun son audible, aucune diode allumée), vérifiez les points suivants dans l'ordre :

La prise électrique murale fournit-elle du courant ?

Testez la avec un autre appareil.

Si vous avez une multiprise, est-elle allumée et fournit-elle du courant ?

Testez la avec un autre appareil.

Y a-t-il un interrupteur derrière l'unité centrale (au niveau de l'alimentation) ?

Vérifiez que l'interrupteur est bien allumé.

Le câble de l'unité centrale est-il défectueux ? (Assez rare)

Testez en remplaçant le câble allant de la prise murale à l'unité centrale par le câble allant de prise murale à l'écran. Si l'ordinateur fait à présent un bruit de ventilateur à l'allumage, le câble de l'unité était défectueux.

Le bouton permettant l'allumage de l'ordinateur est-il bien branché ?

Ouvrez l'unité centrale et vérifiez que le fil qui provient du bouton d'allumage est bien branché à la carte mère.

Avez-vous récemment ajouté un accessoire matériel ?

Un nouvel accessoire peut être mal branché ou incompatible. Retirez-le en mettant l'ordinateur hors tension et essayer de redémarrer après avoir remis la tension.

Le bloc alimentation est-il branché sur la carte mère et les composants ?

Ouvrez l'unité centrale après avoir mis l'ordinateur hors tension et vérifiez que les branchements sont correctement effectués. Rallumer l'ordinateur, si la carte mère possède une diode et qu'elle s'allume au démarrage de l'ordinateur.

Si la carte mère possède une diode, s'allume t-elle au démarrage de l'ordinateur ?

Si non et que le bloc d'alimentation émet un bruit de ventilateur, la carte mère est sans doute défectueuse ou mal branchée.

Si il n'y a aucun bruit de ventilateur venant du bloc d'alimentation. Il faut sans doute le changer par un bloc d'alimentation ayant les mêmes capacités.

L'ordinateur démarre mais l'écran reste noir, ventilateur audible, diode allumée

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

Si l'ordinateur démarre mais que l'écran reste noir (son audible de ventilateur provenant de l'unité centrale, diode allumée sur la façade), vérifiez les points suivants dans l'ordre :

La prise électrique murale fournit-elle du courant à l'écran ?

Testez la avec un autre appareil.

Si vous avez une multiprise, est-elle allumée et fournit-elle du courant à l'écran ?

Testez la avec un autre appareil.

L'écran est-il correctement branché à l'unité centrale ?

Débranchez la prise VGA ou DVI sur l'écran et sur l'unité centrale et rebranchez la en la visant.

Les pins de la prise VGA ou HDI sont-ils endommagés ?

Vérifiez visuellement l'état des pins sur l'écran et sur l'unité centrale.

L'écran a t-il été il branché après le démarrage de l'unité centrale ?

Certains ordinateurs détectent mal les écrans branchés après le démarrage. Redémarrer l'ordinateur avec l'écran branché dès le démarrage.

Avez-vous plusieurs sorties vidéos sur l'unité centrale (VGA ou DVI) ?

Lorsqu'il y a plusieurs sorties, parfois une des sorties peut prendre la priorité et l'autre ne plus être détectée.

Testez avec un autre écran fonctionnel. Si cela ne fonctionne pas, la carte vidéo est à changer.

Testez avec un autre écran fonctionnel. Si cela fonctionne, l'écran d'origine ne fonctionne plus. Dans certains cas, un écran devient inutilisable à cause d'un simple condensateur défectueux, bombé sur le dessus et pouvant être remplacé assez facilement pour quelques euros.

Est-ce l'écran ou la carte graphique qui pose problème ?

Testez avec un autre écran fonctionnel, si ça ne fonctionne pas, la carte vidéo est défectueuse, remplacez-la. Si ça fonctionne, votre écran d'origine est défectueux, remplacez-le. Dans certains cas, un écran devient inutilisable à cause d'un simple condensateur défectueux, bombé sur le dessus et pouvant être remplacé assez facilement pour quelques euros.

L'ordinateur démarre mais l'écran affiche des lignes colorées perturbant l'affichage

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

L'écran a-t-il subit un choc, sa dalle est-elle fêlée ?

Si oui, l'écran est défectueux, remplacez-le. Il est possible de faire changer sa dalle mais tout aussi onéreux que d'en acheter un neuf. Il est aussi possible que seul un condensateur défectueux soit à l'origine du problème, vous pouvez le remplacer à faible coût.

Avez-vous installé une carte graphique récemment ?

Les pilotes génériques ne permettent pas de gérer correctement votre nouvelle carte graphique, installez les pilotes additionnels spécifiques à votre modèle de carte graphique (voir CD/DVD fourni ou sur le site internet du constructeur) puis redémarrez l'ordinateur.

L'ordinateur démarre mais indique un message d'erreur

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

Si votre écran affiche le message pas de signal ou no signal, vérifiez les ports de connexion de l'écran (VGA, DVI, HDMI) à l'arrière de l'unité centrale, si celui de votre carte graphique est défaillant, testez avec celui de la carte mère, et inversement. Si le problème vient de votre carte graphique, vérifiez qu'elle est connectée correctement sur la carte mère, il s'agit souvent d'un faux contact au niveau des broches de la carte. Vérifiez également votre câble vidéo ou votre multiprise électrique, qui peuvent aussi, bien que très rarement, être la cause du problème.

Les messages d'erreurs du BIOS qui s'affichent au démarrage de votre ordinateur servent à spécifier le type de panne rencontrée. Ils sont variés et vous pouvez retrouver leur signification dans le tableau ci-dessous:

Message Signification Solution
CMOS CHECKSUM FAILURE problème de pile plate remplacez-la
CMOS BATTERY FAILED problème de pile plate remplacez-la
LOW BATTERY problème de pile plate remplacez-la
BIOS ROM CHECKSUM ERROR-SYSTEM HALTED erreur du BIOS remplacez sa puce
CMOS CHECKSUM ERROR - DEFAULT LOADED erreur de mémoire CMOS faites un Clear CMOS et vérifiez l'état de la pile
KB/INTERFACE ERROR clavier endommagé ou mal branché vérifiez son branchement ou remplacez-le
FDD CONTROLLER FAILURE erreur du contrôleur du lecteur de disquettes vérifiez sa nappe ou remplacez son contrôleur
HARD DISC INSTALL FAILURE erreur du contrôleur de disque dur vérifiez la détection du disque dur dans le BIOS, remplacez le contrôleur ou le disque dur
HARD DISC DIAGNOSIS FAIL erreur d'un ou plusieurs disques durs identifiez le coupable après déduction, sauvegardez vos données et remplacez-le
HDD CONTROLLER FAILURE le système ne détecte aucun disque dur vérifiez ses branchements, remplacez le contrôleur ou le disque dur
KEYBOARD ERROR (ou NO KEYBOARD PRESENT) le système ne détecte pas de clavier vérifiez son branchement, si en usb, l'activer dans le BIOS
MEMORY ERROR DURING MEMORY TEST problème de RAM vérifiez si les barrettes sont bien enfoncées, remplacez-la-les après déduction
MEMORY SIZE DECREASED taille de la RAM diminuée depuis le dernier démarrage si aucune barrette retirée depuis, les vérifier et remplacer si besoin
CMOS SYSTEM OPTIONS NOT SET RUN SETUP UTILITY aucun paramètre défini dans le setup du BIOS lancez le BIOS et paramétrez-le
CMOS MEMORY SIZE MISMATCH la RAM déclarée n'est pas physiquement installée installez, vérifiez ou remplacez vos barrettes
UNABLE TO INITIALIZE HARD DRIVE l'unité du disque dur mal définie choisissez Auto dans la configuration des disques durs du BIOS
KEYBOARD IS LOCKED le clavier est verrouillé déverrouillez-le avec la clé de l'UC ou déplacez le cavalier adéquat sur la carte mère
8042 Gate-A20 Error le contrôleur du clavier (8042) ne fonctionne pas réinsérez le contrôleur correctement ou remplacez-le.
CH-2 Timer error le second timer a un problème conflit causé par un périphérique, retirez-les un à un et laissez que la carte vidéo pour voir lequel cause problème.
Cache memory bad do not enable cache défaillance de la mémoire cache désactivez le cache L1 (et/ou L2) du processeur dans le BIOS
Address line short problème de décodage d'adresse mémoire, probable perturbation magnétique éteignez l'ordinateur pendant 1 minute et rallumez-le
On board parity error erreur de parité dans la mémoire de la carte mère faites une vérification antivirale du BIOS
DMA bus time out un périphérique a monopolisé le bus pendant plus de 7,8 microsecondes trouvez et remplacez le périphérique défectueux
No ROM Basic aucune unité de boot n'est définie dans le setup du Bios définir un lecteur sur lequel démarrer dans le BIOS

L'ordinateur démarre mais émet des bips sonores ou clignote au niveau du bouton d'allumage

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

Les bips correspondent à un code sonore, tout comme le code morse. La signification de ce code dépend de votre BIOS, qui dépend du modèle de votre ordinateur. Il y a des séries de bips courts et de bips longs.

Leur signification en fonction de votre modèle de BIOS est disponible sur cette page.

De la même manière, les lumières correspondent à un code, dont on trouvera la signification dans le manuel d'emploi du constructeur de la machine.

L'ordinateur démarre mais bloque, sans message d'erreur ni bips sonores

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

Un périphérique de démarrage est-il actif ?

Retirez les périphériques bootable (clé USB, disque dur externe, CD, DVD, internet…). L'ordinateur démarre t-il normalement à présent? Si oui, modifiez l'ordre du boot (démarrage) dans le BIOS. Si non, le système d'exploitation est peut être corrompu (à réinstaller) ou le disque dur est peut être arrivé en fin de vie (sauvegardez vos données si possible et remplacez-le).

L'ordinateur démarre mais s'éteint rapidement sans message d'erreur

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

L'unité centrale est-elle propre ?

Cela peut-être provoqué par une surchauffe due à la présence de beaucoup de poussière. Ouvrez l'unité centrale et dépoussiérez l’intérieur entièrement à l'aide d'un pinceau, d'une bombe d'air sec ou d'un petit aspirateur. Veillez à bien nettoyer les ventilateurs et le radiateur situé sur le dessus du processeur.

Avez-vous sur-cadencé votre processeur ? (overclocking)

Si oui, ouvrez l'unité centrale après l'avoir mise hors tension et effectuez un reset du BIOS (enlevez la pile de la carte mère pendant plusieurs minutes ou effectuez un “clear CMOS”, voir le manuel de votre carte mère). Redémarrez l'ordinateur.

Avez-vous récemment ajouté un accessoire matériel ?

Un nouvel accessoire peut être mal branché ou incompatible. Retirez-le en mettant l'ordinateur hors tension et essayer de redémarrer ce dernier après l'avoir rebranché. Si l'ordinateur démarre correctement, ce nouvel accessoire posait problème, vérifiez son état et sa compatibilité.

Comment identifier le composant défectueux responsable ?

Testez l'unité centrale avec le minimum de composants: la carte mère, le bloc d'alimentation et une barrette de mémoire. Allumez-la en connectant les pins “Power Switch” situés sur la carte mère avec un tournevis. Si cela fonctionne, ajoutez les composants hors tension au fur et à mesure, afin d'identifier celui qui est responsable par déduction.

Les condensateurs de la carte mère sont-ils défectueux ?

Ouvrez l'unité centrale et observez les condensateurs sur la carte mère; si vous en repérez un qui est défectueux (gonflement sur le dessus), il s'agit sûrement de la cause du problème. Hors tension, il est possible de le changer par un autre équivalent à un faible coût, cependant les soudures ne sont pas aisées à réaliser sur une carte mère et vous devrez certainement finir par remplacer votre carte mère.

L'ordinateur démarre mais s'éteint aléatoirement avec un message d'erreur

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

L'unité centrale est-elle propre ?

Cela peut-être provoqué par une surchauffe due à la présence de beaucoup de poussière. Ouvrez l'unité centrale et dépoussiérez l’intérieur entièrement à l'aide d'un pinceau, d'une bombe d'air sec ou d'un petit aspirateur. Veillez à bien nettoyer les ventilateurs et le radiateur situé sur le dessus du processeur.

L'unité centrale est-elle très proche d'un mur ?

Les sorties d'aération n'extraient pas l'air comme prévu, décollez l'unité centrale du mur afin que l'aération s'effectue normalement.

L'unité centrale est-elle dans un endroit mal ventilé ?

Si l'unité centrale est positionnée dans un endroit mal ventilé comme un placard, un tiroir, entre des meubles serrés, dans une pièce surchauffée, etc.. cela peut entraîner une surchauffe et un dysfonctionnement de votre matériel; changez-la de place.

Les ventilateurs dans l'unité centrale fonctionnent-ils ?

Ouvrez l'unité centrale et allumez-la puis vérifiez que les ventilateurs tournent correctement. Si ce n'est pas le cas, remplacez ceux qui sont défectueux. Si un ventilateur tourne à une vitesse variable, remplacez-le car il finira pas ne plus fonctionner sous peu.

L'aération de l'unité centrale est-elle mal conçue ?

Parfois, l'aération de certaines unités centrales est mal conçue et cela entraîne un dysfonctionnement lors des montées de températures (en été par exemple). Dans un tel cas, ajouter des ventilateurs supplémentaires peut aider à résoudre le problème. Si ce n'est pas possible faute de place dans le boîtier, vous pouvez laissez l'unité centrale ouverte sur un coté ou la déplacer dans un lieu plus frais. La solution la plus efficace étant de transférer votre matériel dans un nouveau boîtier plus adapté.

Avez-vous sur-cadencé votre processeur ? (overclocking)

Si oui, ouvrez l'unité centrale après l'avoir mise hors tension et effectuez un reset du BIOS (enlevez la pile de la carte mère pendant plusieurs minutes ou effectuez un “clear CMOS”, voir le manuel de votre carte mère). Redémarrez l'ordinateur.

L'ordinateur démarre mais émet un bruit dérangeant

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

À cause d'un ventilateur ?

Au fil du temps, le mécanisme des ventilateurs peut gripper et devenir très bruyant. Dans ce cas retirez-le de l'unité centrale puis décollez légèrement la petite étiquette collée au centre; versez une ou deux gouttes de dégrippant non-inflammable dans le petit trou situé au centre puis épongez légèrement avec un coton tige; laissez sécher quelques minutes puis recollez l'étiquette et revissez le ventilateur dans l'unité centrale. Vous pouvez répéter cette opération lorsque le bruit réapparaît, ou plus simplement, remplacez définitivement le ventilateur.

ATTENTION: POUR ÉVITER TOUT RISQUE D'INCENDIE, NE JAMAIS UTILISER DE DÉGRIPPANT POUR LE VENTILATEUR DU BLOC D ALIMENTATION !

À cause d'un disque dur ?

Si un disque dur devient subitement bruyant et/ou émet des petits clics à répétition, cela signifie certainement qu'il arrive en fin de vie. Ne tardez pas à sauvegarder toutes vos données personnelles et à le remplacer. Vous pouvez aussi effectuer un diagnostique du disque dur à l'aide d'outils spécifiques tels que TestDisk afin de confirmer le problème avant de le déchetiser.


Vous voulez faire une action précise ?

Mise à zéro du BIOS (Clear CMOS)

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

Le CMOS est la partie du BIOS contenant toutes les informations sur la configuration matérielle d'un ordinateur mais aussi la date et l'heure; c'est une mémoire vive sauvegardée par la batterie au lithium (une pile plate CR2032 coût environ 3€) présente sur toutes les cartes mère.

Le BIOS utilise le CMOS pour faire des comparaisons entre ce qui y est enregistré et ce qu'il détecte lors du démarrage de l'ordinateur, ce qui permet par exemple d'afficher des messages d'erreur au démarrage.

Si le démarrage de l'ordinateur bloque sur une de ces erreurs ou si rien ne s'affiche à l'écran et que vous entendez juste le bruit des ventilateurs, il peut être nécessaire d'effacer entièrement le CMOS (Clear CMOS); c'est également le cas lorsque le BIOS est inaccessible et/ou protégé par un mot de passe.

La méthode diffère selon le type d'ordinateur que vous utilisez: Pour un ordinateur fixe:

Éteignez, débranchez puis ouvrez l'unité centrale; déchargez-vous de l'électricité statique en touchant du bois ou le boîtier de l'unité centrale puis repérez et retirez la pile plate pendant une heure; réinsérez-la, refermez l'unité centrale puis rebranchez-la, redémarrez votre ordinateur.

Si le problème persiste: éteignez, débranchez puis ouvrez l'unité centrale; déchargez-vous de l'électricité statique en touchant du bois ou le boitier de l'unité centrale puis repérez le cavalier (ou jumper) nommé sur la carte mère CLR CMOS, CLR TC, Clear CMOS, CLEAR BIOS, RTCCLRP ou encore WRD; changer sa position en le décalant d'un cran vers le pin libre à ses cotés (pins 1-2 vers pins 2-3), patientez 10 secondes puis repositionnez le cavalier à sa position d'origine (pins 1-2). Fermez l'unité centrale, rebranchez-la puis redémarrer l'ordinateur.

Parfois, le Clear CMOS est accessible directement par le biais d'un petit bouton situé derrière l'unité centrale, dans ce cas pressez simplement ce bouton durant 10 secondes et relâchez-le, puis redémarrez l'ordinateur.

Dans tous les cas, les paramètres du BIOS seront réinitialisés (remis à zero). Pour un ordinateur portable:

La pile étant généralement inaccessible et les cavaliers sur la carte mère inexistants, vous devez éteindre puis débrancher l'ordinateur, retirer sa batterie et pressez son bouton de démarrage pendant 1 minute. Réinsérez sa batterie puis le redémarrer. En cas d'échec, vous pouvez toujours tenter de démonter l'ordinateur pour retirer la pile plate présente sur la carte mère.

Pour les ordinateurs portables, le Clear CMOS n'efface pas le mot de passe du BIOS, vous devrez alors contacter le support technique constructeur.

Récupération de données

Cliquer pour en savoir plus

Cliquer pour en savoir plus

Il est possible de récupérer des données de différentes manières, si le disque dur n'est pas physiquement endommagé :

Avec une clé Linux

  • Bootez (démarrez) avec une clé Linux
  • Sélectionnez : Essayer sans installer et allez à la pêche aux données.

Avec un disque

  • Autre méthode : Installez le disque dur en esclave sur un autre ordinateur.
  • Allez à la pêche aux données.

Avec Ddrescue

  • Autre méthode : Utilisez des logiciels tels que Ddrescue (sous Linux).
  • Allez à la pêche aux données.

Installation

Disque pré-installé

Avant d'installer sur un ordinateur, il peut être bon de tester avec un disque pré-installé, pour s'assurer que tout se passe bien (l'installation et le pilote wifi).

Bien qu'assez rares, des ordinateurs ne sont pas installables en Linux. Ou encore, parfois le pilote wifi est un peu galère à installer.

Parfois, on ne peut pas réussir à installer à partir de l'ordinateur, mais si le disque dur a été installé avec un autre ordinateur, cela fonctionne tout de même.

D'où un test avec un disque pré-installé permet au moins de savoir que l'on pourra arriver à ses fins.

Quel type de disque pré-installé ?

Une fois les entrailles de la machine ouverte, on peut trouver plusieurs types de disques.

3.5 pouces (souvent pour les ordinateurs fixes) ou 2.5 pouces (souvent pour les ordinateurs portables) sont les plus communs (voir la photo suivante).

Crédit photo : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Maxtor_HDD_and_Intel_SSD_20100117.jpg

Il existe aussi des disques NVME et SSD M2, pas encore très popularisés. Les plus grands font seulement la taille d'une barrette de mémoire (voir la photo suivante).

Crédit photo : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:M.2_asdad.jpg

En 64 ou en 32 bits ?

Tous les ordinateurs “modernes” (moins de 10 ans) sont en 64 bit. Les derniers Linux ne font plus de support pour le 32 bits.

Si on tente d'installer un système 64 bit sur un ordinateur 32 bit, il nous le fera savoir.

BIOS ou UEFI ?

Le BIOS

Le BIOS pour Basic Input Output System (en français : « système élémentaire d'entrée/sortie ») est un ensemble de fonctions, contenu dans la mémoire morte (ROM) de la carte mère d'un ordinateur. On peut accéder à ses fonctions en appuyant sur une touche au démarrage (selon le constructeur F10, F9, suppr, echap, alt + F2…).

m( Pour Windows 8, 8.1 et 10, il faut parfois user de stratagèmes assez bizarres pour accéder au BIOS (méthode pour Windows 8 et 8.1, méthode pour Windows 10 )

Pour savoir sur quelle touche appuyer, il y a, au moins, trois méthodes :

  • regarder au démarrage de l’ordinateur, cela peut aller très vite;
  • regarder sur internet;
  • appuyer sur toutes les touches du haut de manières un peu hasardeuse, mais souvent efficace.

Voici, un accès au BIOS sur la photo ci-dessous. Parfois, on peut s'y déplacer avec la souris (pour les plus moderne, mais souvent, c'est au clavier).

L'UEFI

Le standard UEFI (de l’anglais Unified Extensible Firmware Interface, signifiant en français : « Interface micrologicielle extensible unifiée ») succède sur certaines cartes-mères au BIOS.

On y accède de la même manière que le BIOS, l'interface est la même pour les deux. On peut décider alors de revenir au BIOS ou d'installer en UEFI.

Pour revenir au BIOS, il faut changer des paramètres, qui changent selon les interface. On trouve entre autre :

  • Le passage en “BIOS Legacy” ou “CSM boot”
  • Enlever “Secure Boot”

Dans les deux cas (BIOS ou UEFI), l’ordinateur est théoriquement installable, mais pas de la même manière.

Vous pouvez allègrement changer des éléments, il existe toujours un menu pour remettre les paramètres par défaut si on ne sait plus trop ce que l'on a fait.

Booter sur une clé

Créer la clé à partir d'un ISO

Pour installer un système, il faut avoir un support d'installation. Cela peut être un CD, DVD ou une clé USB. Actuellement, il est plus commun et pratique d'avoir une clé.

La clé est très simple à faire sur Linux !

On peut aussi la créer à partir de Windows ou Mac avec UnetBootin

On peut aussi la créer à partir de Windows avec Rufus

Booter sur une clé

Booter, signifie démarrer. Il s'agit de démarrer sur la clé, et non sur le disque dur. Comme pour le BIOS, le raccourci (quand il existe) s'affiche au démarrage.

Pour savoir sur quelle touche appuyer, il y a, au moins, trois méthodes :

  • regarder au démarrage de l’ordinateur, cela peut aller très vite;
  • regarder sur internet;
  • appuyer sur toutes les touches du haut de manières un peu hasardeuse, mais souvent efficace.

Si il n'y a pas de raccourci vers le “choix du démarrage”, il faut aller dans le BIOS et lui indiquer les priorités de démarrage (clé avant disque dur). Parfois, le BIOS ne sait pas ce qu'est une clé, il faut alors lui indiquer dans les priorité de disques dur “disque dur de la clé” avant le “disque dur interne”.

L'installation

Nous voyons ici le cas d'une installation simple (pas en Dual boot, qui est avoir deux systèmes ou plus sur un même disque dur).

L'installation en elle-même est simple. On répond aux questions (langues, type de clavier…)

On installe les logiciels tiers (pour lire les mp3, mp4…) et on fait la mise à jour pendant l'installation.

Crédit photo : https://www.pragmasoft.be/wiki_ub1304/lib/exe/fetch.php?media=ins_tiers.png

La partie type d'installation est plus spécifique. On commence par choisir “autre chose”

Pour une installation en BIOS ;

  • On Supprime les partions existantes sur le disque où l'on installe (à priori, sda, si il n'y en a qu'un).
  • Une fois tout l'espace libre, on ajoute de la SWAP (Un système de fichier qui permet d’accélérer le fonctionnement de l’ordinateur, quand la RAM lui manque).
    • On laisse tout les éléments tels qu'ils sont indiqués, on met taille de la partition (4000 Mo pour 4Go de RAM ou au delà, le montant de la RAM * 2 en dessous de 4 Go).
    • On met “utiliser comme” : système d'échange “SWAP”
  • Une fois la SWAP ajouté, on met tout le reste en “ext4”, point de montage “/”. (On laisse le reste comme indiqué par défaut).
  • On lance l'installation

Pour une installation en UEFI ;

  • On Supprime les partions existantes sur le disque où l'on installe (à priori, sda, si il n'y en a qu'un).
  • Une fois tout l'espace libre, on ajoute de la SWAP (Un système de fichier qui permet d’accélérer le fonctionnement de l’ordinateur, quand la RAM lui manque).
    • On laisse tout les éléments tels qu'ils sont indiqués, on met taille de la partition (4000 Mo pour 4Go de RAM ou au delà, le montant de la RAM * 2 en dessous de 4 Go).
    • On met “utiliser comme” : système d'échange “SWAP”
  • Une fois la SWAP ajouté, on met “150 Mo” en “EFI”. (On laisse le reste comme indiqué par défaut).
  • Une fois la SWAP et l'EFI ajoutés, on met tout le reste en “ext4”, point de montage “/”. (On laisse le reste comme indiqué par défaut).
  • On lance l'installation

Cas spécial des disques NVME non détectés.

Faire sa propre distribution

Cubic

Tout d'abord, on utilise Cubic, pour créer la base de la distribution.

Cela permet de créer une distribution maison. La taille est cependant limitée à 4 Go environ pour l'ISO créée.

On démarre sur cette ISO mise sur une clé bootable comme vu avant.

Une fois installé, on peut avoir à utiliser un script en post installation, pour fignoler (Les éléments visuels, l'ajout de logiciels qui n'ont pas pu être installés pour cause de taille maximale dépassée…).

La partie suivante aborde ce sujet.

Lancer un script

Il s'agit surtout de prendre des notes sur les éléments de scripts possibles.

Avec un script qui se lance dans un terminal, on peut enlever des sources de logiciels (ici le dépôts partenaires de Canonical)

sudo sed -i.bak "/^# deb .*partner/ s/^# //" /etc/apt/sources.list

On peut enlever des logiciels

sudo apt-get purge -y --autoremove "Nom des logiciels à retirer"

sudo : substitute user do (Les droits d'accès pour faire une action touchant le système)

apt-get : utilisation du gestionnaire de paquet (installation, suppression…)

purge : retire

-y : Oui si une question est posée

–autoremove : désinstalle les paquets indiqués, les dépendances logicielles et leurs fichiers de configuration

“Nom des logiciels à retirer” : les logiciels concernés

On peut ajouter des logiciels

sudo apt-get install -y "Nom des logiciels à installer"

install : installe les logiciels indiqués

Copier des fichiers

On peut également ajouter des documents sur le nouveau système (voir fonction “cp -a” sur internet) récupérer des fichiers dans /$HOME/.config d'un ordinateur installé pour les recopier sur un nouvel ordinateur (configuration logiciel, marque page Firefox…)

Configurations

On peut aussi faire des configurations avancées comme définir des fonds d'écran et leurs propriétés (voir la docs de XFCE, KDE, Gnome… selon votre système d'exploitation)

Ou d'autres encore comme :

Ne pas proposer de nouvelles versions

sudo sed -i 's/Prompt=lts/Prompt=never/g' /etc/update-manager/release-upgrades

Retirer les rapports d'erreurs d'apport

sudo sed -i -e "s/enabled=1/enabled=0/g" /etc/default/apport

Changer la swapiness (utilisation de la swap)

sudo sed -i "1i\vm.swappiness=10\n" /etc/sysctl.conf

Aller plus loin...

Guide de base de la réparation

Nommer les parties et le fonctionnement de base.

Version pdf

Version odt

Version pdf

Version odt

Guide de montage d'un ordinateur

Les bases à connaitre pour monter un ordinateur.

Version pdf

Version odt

Conception d’un système

Divers éléments à collecter pour créer un système d’exploitation avec Xubuntu. Une vidéo de présentation guide le participants : https://www.youtube.com/watch?v=Kye6XgB8220.

Version pdf

Version odt

Utilisation Cubic

Permet de créer un système à partir des choix des utilisateurs.

Version pdf

Version odt

Installer la distribution

Une fiche expliquant comment installer la distribution crée (en .iso) gravée sur une clé usb.

Version pdf

Version odt

Mémo

Le mémo de base remis aux personnes lors de l’initiation au système (également présent sur l’ordinateur)

Version pdf

Version odt

Paramétrages spécifiques

Il est possible d’adapter l’ordinateur pour des raisons spécifiques (langue, gaucher, handicap, …)

Version pdf

Version odt

Mémo avancé

Mémo pour des usages avancés.

Version pdf

Version odt

Linux inside

Comment est fait le système à l’intérieur ?

Version pdf

Version odt

Réparation d’ordinateur

Il s’agit d’un simple mémo.

Version pdf

Version odt

Synthèse des commandes

Synthèse de commandes de base en terminal.

Version pdf

Version odt

Synthèse des raccourcis

Synthèse des raccourcis de base.

Version pdf

Version odt


Outils pour utilisateurs